Rouffach, c’est aussi 1432 hectares de forêt répartis entre la montagne et la plaine, certifiés PEFC. C’est un poumon vert pour la ville, en même temps qu’un véritable écrin de verdure mettant en valeur les monuments intra-muros.
 

La forêt de montagne

Origine : le canton du Laubeck a été acquis par la ville en 1462. Le canton de la forêt reculée était intégré à un massif boisé propriété de l’Évêché de Strasbourg. Après la Révolution, ce massif est attribué en indivision aux communes de Rouffach, Soultzmatt, Orschwihr, Westhalten et Osenbach. En 1818, un partage est effectué entre les différentes communes et le canton de la forêt reculée devient propriété de la Ville de Rouffach.

Surface : 1237 hectares

Essences : sapin, hêtre, douglas, épicéa, chêne sessile, pin sylvestre, érable sycomore, mélèze d’Europe, etc.

Faune : cerf, chevreuil, sanglier, renard, lièvre, bécasse, pigeon ramier, etc.

 

foret du niederwaldLa forêt de plaine

Origine : la forêt, appelée Niederwald (allusion au régime du taillis) a été constituée entre 1561 et 1838 par diverses acquisitions.

Surface : 195 hectares

Essences : charme, chêne pédonculé, frêne, robinier, érable champêtre, merisier, etc.

Faune : chevreuil, sanglier, renard, lièvre, lapin, bécasse, pigeon ramier, canard, faisan, perdrix, etc.

 

La forêt de Rouffach est gérée par l’agence colmarienne de l’Office National des Forêts.

Le plan d’aménagement de la forêt communal (2011-2030), établi par l’ONF, s’inscrit dans une démarche de gestion durable et multifonctionnelle qui vise à préserver et valoriser la forêt dans sa globalité.